4 Flares 4 Flares ×

Depuis quelques mois maintenant, Jean-Michel Deiss, président du syndicat des grands crus d’Alsace, se bat pour protéger la mention « Alsace Grand Cru » et ses 51 dénominations locales (voir : Les 51 terroirs classés en A.O.C Alsace Grand Cru).

Ces 51 dénominations Alsace Grand Cru sont une richesse pour notre région grâce à leurs grandes variétés géologique, climatique et humaine. Cette protection est donc très importante pour les vignerons alsaciens car ces noms de lieux-dits sont très répandus dans tous les pays germaniques et pourrait donc être facilement récupérée par les producteurs d’autres vignobles.

Il y a 2 semaines, le 24 mars, un accord a été trouvé entre les représentants du ministère de l’Agriculture, de l’INAO, de l’AVA, de la CNAOC et de la Commission européenne. Suite à cette accord, la Commission européenne s’est vu transmettre un cahier des charges unique de l’AOC Alsace Grand Cru, assorti de 51 déclinaisons comprenant l’explicitation du lien au terroir de chacune. Mais il a été renvoyé devant le Conseil d’Etat qui avait déjà lu et demandé des modifications des deux versions précédentes.

On risque de se voir refuser cette demande de protection des dénominations locales de nos grands crus alsaciens.

Articles similaires